Des chrétiens de Jerusalem s’expriment sur la victoire du Hamas.

Des chrétiens de Jerusalem s’expriment sur la victoire du Hamas

28 février 2006

www.europalestine.org

Nous publions ci-dessous un message du Père Iyad Twal, prêtre du Patriarcat Latin de Jérusalem, curé de Zababdeh, village mixte musulman et chrétien entre Jénine et Tubas, au nord de la Cisjordanie. Il concerne le Hamas et fait référence à un message des 13 Chefs d’Eglises de Jérusalem sur le résultat des élections, où les électeurs et les élus sont félicités et où le souhait, que tous en terre sainte puissent vivre en paix ensemble, chrétiens musulmans et juifs, est rappelé. Il nous est adressé en français par Alain Duphil, diacre à Toulouse.

"Chers tous, La victoire étonnante du Hamas aux élections du Conseil Législatif Palestinien (PLC) fut un choc pour nous. Pour de nombreux chrétiens palestiniens, ces résultats électoraux ont déclenché des inquiétudes et des questions à propos de l’avenir. Voici ici mon analyse personnelle et mes réponses à mes paroissiens et à mes amis de l’extérieur de la Palestine :

· D’abord, nous ne devrions pas être effrayés. Nous devrions toujours avoir foi et confiance dans la providence de Dieu et dans sa volonté pour nos vies. Les Chrétiens en Palestine sont les "pierres vivantes" de la Terre Sainte, vivant leur mission comme étant le sel et la lumière dans ce pays et dans le monde entier.

· Les résultats électoraux révèlent que la population Palestinienne est fatiguée par cette vie ininterrompue sous occupation militaire ; les gens sont déprimés par le retard dans le processus de paix, et recherchent un changement sérieux. Les Palestiniens désirent la liberté, la justice, et la dignité en tant que nation. Ils espèrent d’un gouvernement qu’ils puisse créer des emplois, arrêter le mur de séparation, mettre fin à la construction des colonies, arrêter les confiscations de terres et les démolitions de maisons, et diminuer notre taux de pauvreté alarmant.

· Les Palestiniens sont l’un des peuples les mieux instruits du Moyen Orient. Je suis persuadé que les dirigeants du Hamas sont assez différents des autres leaders islamiques d’Afghanistan, d’Iran, d’Arabie Saoudite ou d’Iraq. Contrairement à ce qui se passe dans ces pays, je ne vois pas le mouvement Islamique Palestinien devenir aussi conservateur et fanatique. Je pense que le Hamas est assez astucieux pour promouvoir la moralité, la justice, et les droits de l’homme de notre cause pour gagner plus de sympathie de la part de la communauté internationale, plutôt que de laisser l’extrémisme créer plus d’angoisse et de méfiance dans le monde. Le Hamas sait les défis de la construction et de la lutte pour un état Palestinien libre et indépendant. Nous avons besoin du soutien de la communauté internationale et des pays arabes voisins, qui ont tous accepté les résolutions des Nations Unies sur l’existence de l’Etat d’Israël. Je pense que le Hamas ne voudra pas se passer de ces soutiens. Les campagnes électorales sont pleines de slogans et de propagande, et le Hamas les a utilisés pour capter les coeurs et les pensées des électeurs palestiniens. Mais maintenant le Hamas se retrouve face à de sérieux problèmes pour gouverner la Palestine et il devra changer certaines de ses idées pour effectivement construire un état solide. La question centrale est de savoir comment le Hamas peut changer et construire un gouvernement fort pour travailler sur nos besoins les plus urgents : la paix fondée sur le droit international et sur les résolutions des Nations Unies. Le résultat fut surprenant pour nous tous, même pour le Hamas, qui ne croyait pas constituer si vite une majoité gouvernementale. Des dizaines de milliers de gens (y compris des membres du Fatah) ont voté contre le Fatah en protestation contre la corruption et la mauvaise administration dans l’Autorité Palestinienne. En tous cas, au Hamas doit être donné du temps pour changer et s’ajuster, sans être isolé et mis de côté par les Palestiniens ou par la Communauté Internationale.

· Aucune angoisse ou peur que la communauté internationale ressent envers le résultat de ces élections ne devrait être dirigée contre le Hamas, ou contre les électeurs qui lui ont donné le pouvoir. La victoire du Hamas peut être attrbuée au lugubre processus de paix américain négocié avec Israël. Depuis plus de dix ans, ce processus de paix n’a apporté ni la liberté ni la vie à la Palestine, et dans les faits les conditions de vie en Palestine ont sérieusement empiré durant cette période. Depuis dix ans les Palestiniens ont attendu après le processus de paix, pendant qu’Israël a accru dramatiquement ses colonies construites en territoire palestinien, a édifié le mur de séparation jusque profondément à l’intérieur de la Cisjordanie, isolant les villes, confiscant des terres, détruisant des maisons et des exploitations agricoles. Dix ans après le début du processus de paix, nous n’avons presque rien obtenu. Cependant nous avons mis en place la démocratie et nous sommes capables de faire des changements. Si le Hamas gagne notre liberté et nous rend capable de construire notre état, nous le soutiendrons encore aux prochaines élections, sinon nous changerons de nouveau.

· Attaquer le Hamas comme étant un mouvement fanatique n’est pas équitable dans le contexte du conflit israélo-palestinien. La Knesset a accueilli des mouvements très fanatiques qui n’ont pas provoqué les condamnations internationales que la victoire du Hamas a suscitées. Cependant un mouvement fanatique qui arrive au pouvoir n’amènera pas forcément le chaos dans le processus de paix. En fait, souvent ces mouvements fanatiques peuvent réussir paradoxalement vers la paix. Le Likkoud israélien qui déclarait que les Palestiniens n’existaient pas, sont ceux qui ont entamé des pourparlers de paix à Madrid avec de nombreux pays arabes. En 1997, Begin, un chef de milice célèbre pour avoir massacré des centaines de Palestiniens, fut nommé au poste de premier ministre israélien, et c’est lui qui signa le traité de paix avec l’Egypte. Nous espérons que le temps du Hamas au gouvernement amènera des résultats semblables dans le processus de paix.

· En conclusion, les points développés plus haut ne déprécient en rien les changements dramatiques dans notre vie à l’heure où le Hamas prend le pouvoir en Palestine. Notre histoire est pleine de souffrances et notre situation n’est pas facile à gouverner. Nous demandons à nos frères et soeurs dans le Christ de continuer à prier pour les "pierres vivantes" des communautés chrétiennes qui sont parmi leurs voisins musulmans et juifs. Nous espérons que l’avenir nous apportera paix, prospérité et liberté, et que toutes les craintes que nous avons concernant le futur ne deviendront jamais réalité. Il y a quelques jours tous les Patriarches et Evêques de Jerusalem ont envoyé un message public de salutation au Hamas où ils exprimaient leur espoir pour un avenir meilleur et que ces élections n’allaint pas aggraver la situation et où ils citaient les Béatitudes. "Bénis soient les artisans de paix car ils seront appelés fils de Dieu !"

Abouna Iyad Twal Latin Patriarchate of Jerusalem